French

Revue du Canon 30D

www.patrik-b.fr

Avant-propos

Le 30D est mon deuxième Reflex numérique, le premier était le 300D. Mon but n'est pas ici de faire une revue technique complète du boitier, vous en trouverez beaucoup sur le net et dans la presse spécialisée, mais plutôt de vous livrer ici mes impressions après une année d'utilisation.
C'est aussi pourquoi, cet article est illustré par des photos, prises en situation réelle, plutôt que par des photos spécialement prises à cet effet. Gardez également à l'esprit que ces photos sont issus d'un travail photographique et d'experience, géneralement prises en format RAW et qu'un réel effort est fait à chaque développement RAW vers Jpeg pour en optimiser le rendu.

Prise en main, ergonomie

Etant habitué au monde Canon (Ixus 430, puis EOS 300D), la prise en main a été quasi immédiate. L'apport de la seconde molette, sur le dos de l'appareil, est indéniable. En complément de la molette principale, ces deux molettes permettent de controler la quasi totalité des parametres facilement et souvent en gardant l'oeil dans le viseur. La taille et le poids du boitier conviennent bien, même avec des objectifs lourds et encombrants comme le 100-400. Un point à surveiller: après une demi-pression sur le déclencheur, la molette arrière sert au décalage d'exposition, il faut alors faire attention à ne pas la tourner accidentellement. Celle-ci est débrayable si besoin.

Autonomie

Ceci n'a jamais été un soucis pour moi tellement le boitier est économe. Il est configuré avec une revue de 4s des images après la prise de vue, dans ces conditions, c'est entre 500 et 600 photos avec l'accu plein. Ce nombre se trouve réduit de moitié lors de l'utilisation du 100-400 avec le stabiliseur enclenché.

Afficheur

Il est aujourd'hui l'un des plus grands et suffisament lumineux pour revoir les images même en pleine lumière. Néanmoins, il faut garder à l'esprit qu'on peut juger de la qualité globale de l'image à cet instant. Je recommande d'afficher l'histogramme RGB avec sur-brillance des zones brulées pour juger de l'expo, et si besoin, zoomer dans l'image pour juger de sa netteté.

Bruit et sensibilité

Il n'est pas un secret que de dire que les boitiers Canon sont réputés pour leur faible niveau de bruit thermique et électronique. Voici un ensemble de photos réalisées à 800 ISO et plus. Ces photos ont été prises en format RAW, développées avec DPP, sans autre traitement anti-bruit que celui disponible dans ce logiciel.

Examples avec différents objectifs

Parce qu'un dessin vaut mieux qu'un long discours et qu'une photo vaut mieux qu'une longue revue:

Avec le Sigma 17-70mm f/2,8-4,5 DC Macro:
photo-197-La_Corsephoto-198-La_Corsephoto-107-Le_petit_vendangeurphoto-143-Stage_dAikido_avec_Yoshida_Koji_Senseiphoto-217-Monastere_de_Rilaphoto-88-Cafe_au_lait

Avec le Sigma 30mm f/1,4 DC EX
photo-98-Apres_les_vendangesphoto-136-Stage_dAikido_avec_Yoshida_Koji_Sensei

Avec le Canon EF 50mm f/1.8 II
photo-14-Queen_Mallophoto-130-Stage_dAikido_avec_Yoshida_Koji_Sensei

Avec le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS USM
photo-157-Tous_les_animaux photo-176-Cigolunephoto-211-Icarephoto-213-Oies

Les données techniques sont disponibles à l'aide du lien Voir les données Exif.

Toutes les photos faites avec le Canon 30D.

Comparaison avec le 400D

La question revient souvent sur les forums. Dois-je économiser pour m'offrir le 30D plutôt que le 400D? La différence de prix est-elle justifiée? Vais-je faire de mailleures photos avec le 30D?
Etant aussi un utilisateur d'un 400D, voici mon opinion: la qualité des photos obtenues avec l'un ou l'autre sera identique, c'est l'optique qui fera la différence. Par contre, le confort d'utilisation n'est pas le même. Le 30D est plus gros, la prise en main est meilleure, pour une utilisation avec de très longue focale, comme le 100-400, ce boitier sera plus équilibré. Mais il est aussi bien plus lourd quand il faut le tansporter toute une journée.
Toutes les commandes sont accessibles directment sur le 30D, là où il faut parfois une combinaison de touche et molette sur le 400D.
A peine meilleure en haute sensibilité, au delà de 1600isos. Un système de mesure de lumière un peu plus sophistiqué avec une mesure spot et un AF à 9 points et une autonomie plus réduite, voici les principales différences.
En résumé, le 400D est très bien pour une utilisation amateur, le 30D répond mieux à une utilisation plus intensive.

Conclusion

Le niveau de qualité général du boitier est très bon et son utilisation est très agréable.
Le facteur de recadrage d'1.6x favorise les photographes animaliers et sportifs.
Le faible niveau de bruit convient particulièrement aux photos de nuit.
Un excellent boitier qui convient à l'utilisation très polyvalente que j'en fait.

Si vous avez une question, n'hésitez pas!

Laisser un commentaire sur cet article